Drôle de planète

Drôle de planète

 

07-mai(20)Miosotys-006

 

La planète Belange… Une planète bleue et verte, couverte de verdure et de fleurs… L’eau y est pure. La roche claire et sculptée évoque la douceur. Tous ses habitants, les bellulois, y vivent en harmonie et leurs cœurs battent à l’unisson de l’Amour universel. La valeur refuge est l’Amour. Tout être de cette planète œuvre pour l’amour, dans le partage. Rien n’égale l’amour et tout est partagé.

 

Un jour, deux bellulois sont partis en voyage sur la planète Terre pour découvrir d’autres horizons et faire partager leur Amour au-delà de l’espace confiné de Belange. Ils choisirent cette destination car la Terre leur semblait accueillante et proche de Belange dans son fonctionnement. Mais quel ne fut pas leur étonnement en découvrant les valeurs de cette nouvelle planète : là, la valeur muant tous les terriens s’appelait Argent. Et que de nouveaux comportements !... égoïsme, hypocrisie, manipulation, domination… Ces nouveaux concepts bouleversèrent nos deux voyageurs, qui, pour mieux visiter les lieux avaient atterri séparément. Aussi, chacun d’eux se trouva seul.

 

La petite Bellule arriva dans un lieu verdoyant, au milieu d’une magnifique forêt de sapins verts couverts d’un duvet de neige fraîche. Ce paysage lui rappelait sa planète. Elle sourit et accepta sans hésiter sa nouvelle famille. Ces terriens là paraissaient vivre dans l’amour et parlaient sans arrêt de partage et de tolérance. Pourtant, Bellule ressentait un pincement, une douleur immense au fond de son cœur. Elle entendait parler d’amour mais quelque chose ne collait pas.

Petit à petit, en sortant, Bellule fit connaissance avec la manipulation : elle donnait son amour, toujours, car son cœur bellulois l’avait faite comme cela, mais les terriens utilisaient cet amour pour accéder à leurs besoins de puissance, de domination… Bellule se rendit compte après de nombreuses années dans sa famille d’accueil (en apparence unie et tolérante) que tout cela n’était qu’une façade pour protéger des secrets bien gardés et ne pas trop souffrir de la toute puissance d’un patriarche dominateur. Bellule continua à donner et à partager son amour avec cette famille, car ces terriens là avaient malgré tout compris une petite partie des valeurs belluloises et souhaitaient le bien de leur prochain avec une réelle sincérité. Bellule continua cependant son chemin sur cette Terre.

Elle découvrit l’hypocrisie de certains terriens et eut beaucoup de mal à en comprendre le concept. Elle fut tellement secouée parfois qu’elle se trouva prise au piège de violences, de manipulations intéressés et eut beaucoup de mal à en sortir. Beaucoup de peine et de douleur enflèrent en elle. Le manque d’amour gratuit, son besoin de tendresse, la rendaient de plus en pus vulnérable. Mais Bellule se refusait toujours à entrer dans un système de valeurs terrien égoïste. Elle souffrait en silence et parfois devenait violente : une violence absurde, expression de sa douleur profonde d’être si loin de Belange et de ses valeurs.

 

Bellule retrouva enfin son ami Angel, le second bellulois venu sur Terre avec elle. Angel avait changé, mais Bellule put enfin partager son amour dans l’esprit bellulois et la douleur intérieure qui la tenaillait tant depuis ces années s’apaisa.

 

Angel n’avait pas eu sa chance ! Il avait atterri dans un lieu où les terriens ne le comprenaient pas du tout. Il semble, d’après ce que Bellule a pu en savoir, qu'après quelques années de découverte relativement paisible dans une famille terrienne, celle-ci ait explosé, engendrant un rejet catégorique envers Angel. Il se trouva seul et déboussolé avec son amour, projeté dans un monde de rejet absolu qui l’obligea, pour survivre, à imiter le comportement terrien.

Quand Bellule retrouva Angel, elle ne comprit pas tout de suite à quel point il avait changé. Le bonheur de retrouver l’Amour universel était trop important !

Cependant, Angel avait construit une armure, un masque terrien autour de son cœur. Bellule comprit petit à petit ce qui était arrivé. Angel, quand il était dans sa période de survie, avait rencontré une terrienne et sa famille qui avaient compris très vite les valeurs d’Angel et le profit qu’ils pourraient en tirer. Aussi, ils avaient entrepris de faire penser à Angel que les valeurs belluloises et terriennes étaient les mêmes. Ils lui montrèrent petit à petit comment avoir de l’argent et être aimé sont indissociables sur Terre, comment Amour et partage découlent d’Argent et Pouvoir.

Bref, Angel avait changé.

Ces terriens là étaient différents de ceux qui avaient accueilli Bellule ! Ils cherchaient la reconnaissance et la puissance et Angel pouvait leur procurer cela. Ainsi, Angel était en phase de devenir comme eux. Son armure, il ne la quittait pratiquement plus et son amour était devenu payant. Bellule avait retrouvé Angel mais lui pensait que se transformer en terrien était la bonne solution. Les terriens qui vivaient alors avec Angel ne virent pas d’un bon œil ses retrouvailles avec Bellule. Ils avaient vite compris que Bellule et Angel venaient de la même planète et que, s’ils se retrouvaient vraiment, Angel ne permettrait plus que son amour et son don de lui soient utilisés pour nourrir leur besoin de reconnaissance et d’argent. Ainsi, ils firent pression sur Angel. Bellule entra aussi dans ce jeu absurde en essayant de convaincre Angel. Angel décida de rester terrien et de renforcer son armure. Bellule ne le voyait presque plus sans son armure. Elle ne voulait plus faire pression sur lui, c’était contraire à ses valeurs belluloises et elle était très attachée à sa planète.

C’est ainsi, que malgré les retrouvailles avec son ami, Bellule avait beaucoup de mal à vivre son voyage sur Terre. Belange lui manquait. Bellule apprenait la patience, la tristesse… elle découvrait l’égoïsme, l’hypocrisie, l’envie,…etc. Cette expérience lui permettaient de mettre sa tolérance, son amour, sa compassion à l’épreuve. C’était un voyage difficile mais elle savait qu’elle apprenait. Alors, elle apprenait aussi à accepter de vivre ces difficultés et se consolait en pensant qu’elle retournerait un jour sur Belange, sa planète d’origine.

 

 11-janv(26)-dessin

 

 

 signature