Venue d'ailleurs (salon 66)

Publié le par Elo

 

Pour le 66 ème salon de partage de mots d'Andrée, il s'agit d'écrire à partir du début de chaque vers de la chanson  Frontières de Yannick Noah. Voici ma proposition. 

 

Venue d'ailleurs

 

07-juin(29)Bès-005 

Je suis venue d'ailleurs, d'un monde plein de douceur

Un monde où le bonheur se conjugue avec cœur

La lumière de son jour irisée et nacrée

Sans peine diffuse l'amour, l'amitié, le sacré

 

Partager comme seule loi, ainsi va ma planète

S'émerveiller sans cesse est notre seule quête

Espérer n'a de sens que lorsque l'on voyage

Redessiner un monde qui a perdu ses sages

 

Je suis venue ici depuis ce monde là

Que vous traitez de fou, que vous ne voyez pas

Infantile je parais pour vos yeux si avides

Les élans de mon cœur d'argent, de peines sont vides

 

Partager sur cette Terre est une mission immense

S'ouvrir à l'Univers, demander sa clémence

Espérer voir fleurir en tous l'humanité

Redessiner des vies et des félicités

 

enfin jailliraient l'amour et puis la joie

De l'âme du partage enfantant notre foi

L'essence de ces lois guidant nos destinées

Il faudrait délaisser la peur pour l'amitié

 

Partager tout pour tous sans haine ni jalousie

S'entraider, se réjouir des beautés de la vie

Espérer diffuser cet état d'âme au monde

Redessiner les âmes pour former une ronde

 

Je souffle, je soupire, je suis lasse des violences

Un pied dans mes désirs et mon cœur en souffrance

Infantile illusion que de vouloir changer

Redessiner un monde seule avec mes pensées

 

Je rêve maintenant à plus petite échelle

Un simple petit cœur, un homme qui me trouve belle

La tête dans les étoiles, les yeux plein d'étincelles

Sans rancœur, sans violence, ouvrant son cœur au ciel

 

Partager de mon monde avec l'un d'entre vous

S'exprimer en douceur loin de vos rythmes fous

Espérer dans un couple rejoindre mon destin

Redessiner à deux une vie pour demain

 

signature2012

 

 

 

Frontières (Yannick Noah)

 

Je vous parle d'un monde qu'il nous faudra construire
Que tant d'hommes avant nous ont rêvé de bâtir
Infantile utopie ou combat d'une vie
Les ténèbres ou l'amour, c'est à nous de choisir

Partager le même soleil
S'éveiller sous le même arc-en-ciel
Espérer la même lumière
Redessiner d'autres frontières

Où sont les différences dans les coeurs des enfants
De là-bas ou d'ailleurs, d'hier ou maintenant
L'autre est de mon rang, de mon sang,c'est un frère
Il n'y a,vu du ciel, aucune ligne sur la terre

Partager le même soleil
S'éveiller sous le même arc-en-ciel
Espérer la même lumière
Redessiner d'autres frontières

Je vous parle d'un monde qui n'existe pas
Un monde où les frontières ne diviseraient pas
Infantile utopie ou combat d'une vie
Redessiner d'autres frontières

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Yves Lefèvre 06/09/2012 17:43

Bonjour Elo
C'est justement dans ce monde là que je viens me balader un moment ce soir

flipperine 12/01/2012 17:02

à si tout le monde pouvait partager

Elo 27/01/2012 14:58



oh oui ce serait merveilleux ! Bisous



Malou 10/01/2012 18:39

Bravo pour tous ces jeux d'écriture que je vois de çi de là et qui démontre un talent certain. Je reviendrai ici avec plaisir pour lire de plus anciens articles (pas le temps ce soir). amitiés
salines

Elo 27/01/2012 13:47



Merci beaucoup ! tu vois, je suis très en retard moi aussi mais je me rattrappe ! Bisous



Sabine 09/01/2012 09:22

J'ai fait une faute d'orthographe qui pourrait changer le sens de ma phrase (mille excuses, un peu crevée aujourd'hui !), ce sont "ces" mots et non "ses" !
J'aime ta sublime approche du monde mais aussi ton "rêve à petite échelle" .....Je te souhaite ....une infinité d'étincelles !!!!! Sabine.

Elo 27/01/2012 12:20



Merci pour cette "correction" ! Je suis vraiement heureuse que mes mots parlent au dela de moi ! Bisous



Sabine 09/01/2012 09:09

Yannick lirait ses mots avec tendresse et plaisir ...Bravo !
Que ta semaine soit des plus douces, mille bisous : Sabine.

Elo 27/01/2012 12:18



Je les lui ai envoyés... J'espère qu'il les lira !;) bisous