Renaissance (salon 42)

Publié le par Elo

 Pour le 42 ème salon de partage de mots d'Andrée, il s'agissait d'écrire une suite à la première phrase du livre "le poids du ciel" de Jean Giono.

  

Voici mon texte :

 

Renaissance

 

 

06-dec-26-Emmendra-004

 

 

Me voilà revenu dans l'abri silencieux et pur des montagnes*.  Mon être n'y est plus habitué. Les bruits et l'agitation humaine de la ville grouillent encore en moi.

Je me sens seul tout à coup, l'inquiétude me gagne... Mais quel bonheur avais-je donc dans cet abri ? Pourquoi suis-je venu ici ? ...

Je me raisonne. Je ne risque rien. Demain, je redescendrai dans la vallée retrouver la vie. Ici, il n'y a rien.

Je plante ma tente là où jadis j'aimais à passer du temps. Je ne comprends plus. Je n'ai même pas faim . L'estomac vide, je me couche après avoir vérifié à plusieurs reprises que le vent n'emporterait pas ma toile. Mon esprit est agité. Cette couche est affreusement inconfortable. Les pensées affluent : Quelle idée absurde ai-je eu de revenir ? Encore une journée entière de perdue ! Je voulais des vacances, une semaine pour décompresser ... Pffff ! Demain aussi sera perdu . Il ne me restera plus que 5 jours. J'aurais dû accepter d'accompagner ma fille sur la côte...

 

Je me réveille en sursaut ... Y aurait-il quelqu'un dehors ?

J'entrouvre la fermeture de la tente, je me glisse dehors sur l'herbe encore mouillée de rosée. Les premiers rayons du soleil pointent à l'horizon. Là, à quelques pas de moi, un chamois.

J'oublie tout, j'observe...Doucement, une sensation de bien-être m'envahit. Le chamois ne m'a pas remarqué. Il semble paisible, il a le temps.

Ainsi, sans même m'en apercevoir, je me mets à goûter cet instant. Ma peau s'humecte de rosée, mes poumons respirent lentement l'air et les parfums des plantes sauvages... C'est donc ça que je venais chercher !

 

Avec le lever du soleil, la montagne reprend vie. Là, un papillon... là, une fourmi en quête de nourriture...

Hier soir je me sentais seul, la ville m'avait coupé de cette vie ; enfin, je la retrouve ! La ville est loin, ses soucis aussi... allongé dans l'herbe fraîche, je goûte la vie. Je laisse les vibrations de la terre pénétrer mon être. J'écoute.

Tout est son. Tout est musique : une sauterelle atterrissant sur un brin d'herbe, un battement d'aile de papillon, les mouches et les abeilles qui bourdonnent ou butinent, une pierre qui roule, le bruissement de l'aigle qui glisse en planant au dessus de ma tête, le craquement d'une brindille... Je disais silence hier ; j'avais oublié la musique de la vie !

 

Les battements de mon coeur prennent le rythme lent de cette nature, l'air pur des montagnes emplit mes poumons. Ce matin, je renais .

 

signature2011

 

* Les mots en itallique sont de J. Giono

Commenter cet article

suzâme 20/07/2011 22:10


bonsoir Elo,
Ton texte me réconforte. Parfois je désespère de l'homme et de son trop grand détachement à l'égard de la nature dont il est né. Quoi de plus beau qu'un ventre de fleurs au coeur des montagnes? Ta
maitrise est égale à ton inspiration. Bisous. Suzâme


Elo 25/07/2011 22:18



Suzâme, un immense MERCI, je suis heureuse d'avoir pu t'apporter un peu par ces mots ! J'aimerai être plus présente et répondre plus vite mais la vie me fait en ce moment courir après le temps...
Pourtant, j'aimerai êter un peu plus là parfois ! Bisous



Patrice 20/07/2011 20:16


C'est peu dire que je partage avec toi le sens profond de ton très joli texte, ode à la montagne bien sûr mais à la nature en général aussi, et à l'intégration en osmose de l'homme en son sein.
Comme Giono et "L' homme qui plantait des arbres" tu es la femme qui sème des graines de rêve sur ton blog.
Grosses bises
Patrice


Elo 25/07/2011 20:55



Ce com' est vraiment magnifique ! Il me va droit au coeur ! si je pouvais effectivement semer ces graines ... Mais je ne suis pas sûre d'être aussi efficace que cet homme qui plantait des arbres
! ;) Bises



Mousse 20/07/2011 15:16


Bonjour Elo,
J'ai passé un très bon moment en te lisant.
Quoi de plus beau que la nature ?
Comme tu le décris, j’aurais voulu y être.
Merci pour ta gentille visite.
Tu n'as pas été longue, c'est vrai que l'on pourrait en parler des heures de ce sujet.
Au plaisir de te lire.


Elo 24/07/2011 00:06



Merci beaucoup ! Désolée pour cette réponse tardive, je passe un peu moins de temps devant mon ordi ces derniers temps et le retard s'accumule... Merci en tous cas... Bises



Jade 20/07/2011 10:23


Bonjour,
Je m'appelle Jade. Je suis une nouvelle blogueuse. Et je viens de publier sur mon blog une nouvelle que j'ai écrite. Avant d'aller plus loin je tenais à vous dire que je trouve magnifique votre
musique d'accueil. Ensuite j'aimerais vous inviter à dans mon blog lemonde2jade.over-blog.com
J'aime votre style d'écriture et se serais un honneur pour moi d'avoir votre avis sur ma nouvelle.

Cordialement,

Jade


Elo 20/07/2011 19:51



C'est suprenant car ej n'ai aucune musique... Je vais passer vous lire... Bises



bellane 20/07/2011 07:14


je partage avec toi ces moments d"émotions très fort,tout est bien dit et qu'elle beauté***merci de ce partage


Elo 20/07/2011 19:49



Merci beaucoup à toit ! Bisous