Lettre à Léon (à l'abordage)

Publié le par Elo

Pour le défi 72 des croqueurs de mots, Fanfan nous propose comme consigne

écrire une lettre d'amour délirante ou romantique  ,ou les deux à la fois, à votre boucher(e), votre boulanger(e), à votre curé (sans "e"), à votre facteur (trice) ,votre crémier(e) , et que sais-je encore ....à qui vous voulez ...

 

Dans cette lettre (pas trop longue ), vous introduisez 14 mots (dans l'ordre, de préférence ) d'une chanson que vous connaissez tous  :

" Ne me quitte pas " ; voici les mots : 

 Oublier- s'enfuit- malentendus- coeur - couvrir- domaine -amour - mort - feu- blé- rouge -ombre- chien- quitte .

 

Voici ma proposition, où je me suis projetée dans la peau d'un vieille bourgeoise sur mon lit de mort.

 

Mon très cher Léon,

Te souviens-tu de moi ? M'avais-tu ne serait-ce que remarquée ?

Oublier m'est impossible. Je t'écris finalement car le temps s'enfuit et je ne peux pas envisager de garder ce secret éternel. Notre rencontre a donné lieu à tant d'affreux malentendus ! Comment donc mon coeur de jeune fille promise à un avenir radieux pouvait-il ressentir le moindre sentiment pour le petit aide à domicile que tu étais ? Tu venais chaque jour à la maison pour prendre soin de maman pendant sa maladie. Tu étais si attentionné. Et voilà, malgré ta condition, malgré la mienne, mon coeur battait pour toi. Pour rien au monde je ne ratais une occasion de croiser ton regard . L'avais-tu remarqué ? J'ai toujours espéré que oui. Pourtant, à cette époque j'étais encore très influençable et la pression de mon statut de bougeoise m'a ordonné de couvrir ces sentiments, de les cacher et de les faire taire. Je devais rester dans un domaine connu. L'amour n'a pas lieu de naître entre deux personnes de milieux si différents que les notres !

Tu vois, je me suis résignée, et la mort dans l'âme j'ai tu le feu qui consummait alors mon coeur. Quand ma mère s'est rétablie, tu n'es plus venu. Je me souviens encore de ton dernier jour et de l'instant où tu es parti définitivement. La couleur du champs de blé était particulière à la lueur du soir. Le rouge sang du ciel résonnait avec ma douleur. Peut-être ne l'as-tu pas remarqué, je devais me contenir.

Les années ont passé, petit à petit l'ombre a pris la place du feu dans mon coeur. J'ai construit une belle vie d'avocate. J'ai eu trois enfants et j'ai toujours eu un chien blanc. Te rappelles-tu du chien blanc qui t'accueillait chaleureusement dans notre demeure et pour qui tu avais toujours un mot gentil ? Ce chien je l'ai gardé puis en ai eu encore trois autres. Je peux te le dire Léon. Ces chiens représentaient pour moi la douceur que j'imaginais être la tienne. Ainsi, le souvenir de ton doux regard azuré est toujours resté là. 

Ma lettre est bien tardive, elle ne changera pas le cours de nos vies mais je ne peux emporter ce secret avec moi. La vie me quitte Léon, et mon amour pour toi ne m'a jamais quitté. Je t'en fais cadeau par cette lettre.

Adieu Léon, je t'ai toujours aimé.

Rose

 

 

signature2012


 


Commenter cet article

Padidu 05/02/2012 16:29

Très joli texte avec le thème et les mots imposés. Bravo :)

Elo 05/02/2012 20:44



Merci beaucoup ! J'aime ce genre de défi et là celà s'est imposé ainsi ! Bisous



mansfield 27/01/2012 15:20

L'amour n'a d'autre frontière que celles créées par les hommes, c'est beau!

Elo 30/01/2012 17:24



tu as raison !!!! J'aime bien ta conclusion ! Bisous



EvaJoe 14/01/2012 00:25

Ah je n'avais pas vue que toi aussi tu avais participé et relevé ce défi, bravo, ton texte est émouvant, et bien écrit, j'apprécie aussi la prose chez les autres.

Bises d'EvaJoe

Elo 27/01/2012 15:16



Merci!!!! oh en ce moment je suis TRES en retard et je n'ai pas eu le temps de parcourir les textes des autres à mon grand regret. J'essaye de reprendre pied pour partager de nouveau sans me
sentir trop en retard ! Bisous



flipperine 12/01/2012 17:03

une belle lettre pleine d'émotions

Rose 11/01/2012 20:33

Bonsoir Elo,
Un défi romantique et nostalgique à la fois...
Jolie lettre!
Bisous
Rose

Elo 27/01/2012 14:50



merci beaucoup ! tiens je t'ai emprunté ton nom pour écrire !;) Bisous