La main de Grand-Mère - Solune et le temps (4)

Publié le par Elo

Solune et le temps, La main de Grand-Mère (4)

 

Précédents :


(1) Mémoire -du-Vent

(2) Réveil

(3) L'écharpe

 

 

Bref résumé des épisodes 1 à 3  : Une jeune fille, Solune arrive pour apprendre la magie chez Mémoire-du-Vent, une vieille femme vivant au fin fond de la forêt. Solune découvre une écharpe  sur laquelle  un souvenir d'enfance enfouit est illustré. Elle est sous le choc et se laisse choir dans un fauteuil au retour de la veille femme. 

 

 

La main de Grand-Mère

 

 

mamysolune.jpg

 

 

 Douce chaleur, apaisement. Solune voulait jouir pleinement de ce moment de félicité et de calme. Une bonne odeur de soupe de légumes… mmmh ! Sa grand-mère devait être en train de cuisiner.

 

Un sursaut. Solune ouvrit les yeux.


Il lui fallut quelques longues minutes pour réhabituer ses yeux à la pénombre. Non, elle n’était pas chez sa grand-mère mais bel et bien chez cette étrange sorcière de la forêt. Pourtant, l’odeur de soupe était bien présente et elle lui rappelait clairement cette grand-mère quelle n’avait pourtant vue qu’une seule fois alors qu’elle avait à peine deux ans.
Cette soupe... son odeur unique. Solune avait maintenant les yeux dans le vague. Elle revivait les instants de cette époque là. Grand-Mère l’avait prise par la main, l’avait emmenée au jardin.  Cette main fine et fripée mais d’une douceur infinie avait tenu la sienne. C'était un contact précieux, plaisant, rassurant, comme un guide. Cette main tendre et tremblante lui  avait appris à caresser chaque plante, à tâter chaque légume, chaque fruit du jardin pour connaître son moment de vie. Elle lui avait même fait caresser la terre en plusieurs endroits choisis. De Grand-Mère, Solune ne se rappelait que cette main mais chaque geste depuis la cueillette des légumes, leur épluchage, leur découpe minutieuse jusqu’à la cuisson de la soupe était resté gravé en elle comme une formule magique.


« - Tu as faim ? » demanda Mémoire-du-Vent.


« - …Oui madame. » s’entendit répondre la jeune fille.


« - Alors viens donc t’asseoir à table avec moi, nous bavarderons un peu. Je crois que tu as beaucoup à me raconter sur ta journée. »


Solune, comme aimantée encore par l’odeur du potage se leva, déposa l’écharpe sur le fauteuil et rejoignit son hôte.


« - Avez-vous connu Grand-Mère ? » demanda-t-elle à peine assise.


 « - Oui et non, répondit Mémoire-du-Vent, je ne l’ai jamais rencontrée mais je pense que le vent lui avait appris comme à moi à aimer les légumes de son jardin et à les nourrir d’amour.


- Comment ?... Mais comment savez-vous qu’elle cuisinait aussi la soupe avec la même recette que vous ? Je ne vous ai rien dit.


- Tu es sûre ? Ne t’es-tu pas souvenue de la main de ta grand-mère tout à l’heure alors que je cuisinais ? »


Solune était bouche bée.


«  … Et bien, continua la vieille femme, tu apprendras bientôt toi aussi à entendre les pensées. Il suffit simplement d’ouvrir son cœur pour les entendre. C’est une de nos capacités que les gens du monde prennent communément pour de la magie. Pourtant, il n’y a rien d’extraordinaire à cela. Mémoire-de-la-Terre m’a aidée à ouvrir mes sens et le vent m’a ensuite guidée pour poursuivre cette ouverture.  Ne doute pas. Tu verras, bientôt tu sauras aussi entrer en relation avec tes guides et écouter les pensées du monde. Je t’apprendrai aussi à tricoter si tu le souhaites…


- Des écharpes magiques ?  coupa Solune, Des écharpes qui font pleurer ?


- Pleurer ?...  Non ! Les écharpes d’écoute ne sont pas faites pour apporter la tristesse. Ce sont de simples témoins de vie. Je sais que tu as trouvé la tienne tout à l’heure. Elle t’a fait pleurer ? Pourquoi donc ? Elle aurait du te réconforter.


- En fait, lorsque j’ai voulu regarder ses motifs et que j’ai pris l’écharpe dans mes mains, mes yeux se sont immédiatement emplis de larmes, mais ce n’étaient pas des larmes de tristesse. Cependant, je me suis enroulée dans le tricot et j’ai pleuré vraiment longtemps.  J’avais la sensation d’être enveloppée dans une force d’infinie compréhension, comme si j’avais eu besoin d’être consolée…


- BRAVO ! s’exclama Mémoire-du-Vent, c’est que tu as commencé à ouvrir tes sens ! Ton écharpe d’écoute est là pour ça. Tu apprendras à l’utiliser et à la regarder quand tu en ressentiras le besoin. Tiens, tu m’as parlé de ta grand-mère. Te souviens-tu de son visage ?


- Non. Absolument pas. Je ne l’ai vue qu’une seule fois et mon unique souvenir est celui de sa main.


- ... Et l’odeur de sa soupe !!! reprit Mémoire-du-vent. Mais, va-donc chercher ton écharpe, pense à la main de ta grand-mère et approche l’écharpe de la lumière. »


Intriguée, mais de moins en moins surprise par les mystères de la vieille femme, Solune s’exécuta. A peine avait elle saisit l’écharpe sur le dossier du fauteuil où elle l’avait posée qu’elle sentit ses mains la parcourir à toute vitesse pour s’arrêter nettement sur un morceau précis. Là, sur la peau de ses doigts, elle ressentait précisément le contact soyeux et fragile de la main ridée de son souvenir. Elle approcha délicatement le tricot de la lampe à huile qui brûlait sur la table.  Sa grand-mère était là. Elle lui souriait. Elle était accroupie pour être à sa hauteur bien qu’elle ne soit pas grande et ses mains tenaient les siennes. Qu’elle était belle ! Elle avait un superbe visage rond très ridé surmonté de cheveux blancs montés en chignon. Chaque trait de sont visage rayonnait et était illuminé par le sourire pétillant de ses yeux bleus profonds. Solune se souvenait parfaitement maintenant. L’instant suivant, son corps ne faisait plus qu'un avec celui de Grand-Mère et de doux baisers se déposaient sur ses joues d’enfant comme autant de cadeaux merveilleux…


La jeune femme savoura ce souvenir puis s’enveloppa dans sa nouvelle écharpe et reprit sa place sur sa chaise. Après un instant suspendu, elle brisa le silence par un murmure :


« - Merci Mémoire-du-Vent, merci.


- De rien Solune, tu apprends vite.  Je te remercie moi aussi.

Aller, notre journée a été éprouvante. Restons-en là pour aujourd’hui. Demain, je t’emmènerai visiter les alentours. »

 

A suivre...

 

signature2012



Publié dans Nouvelles

Commenter cet article

Carmen 03/02/2012 23:39

Une initiation en douceur fort bien contée !

Carmen

Elo 05/02/2012 19:07



Merci beaucoup ! Bisous



Rose 30/01/2012 20:53

Toujours aussi joli!
Bises
Rose

Elo 01/02/2012 17:55



Merci beaucoup ! Bisous



timilo 28/01/2012 06:57

Il y a bien longtemps que j'ai perdu mes deux grand-mères mais je vois encore comme si c'était hier
J'aime la magie , le merveilleux dans les histoires
Je suis un enfant du soleil , c'est pour cela que je ne rêve que d'été


Douce journée ELO

Bisous

TIMILO

Elo 30/01/2012 17:34



Tu es adorable !!!! J'adore ces mots que tu me laisse ici ... Enfant du soleil alors, soit le bienvenue dans le partage des mondes avec une enfant de la neige et de la montagne.... Bisous



Le Chaton 27/01/2012 17:55

Tu nous régales d'épisodes en épisodes... Bises Le Chaton

Elo 30/01/2012 17:29



Tant mieux !!!! J'attends que mes personnages se manifestent à nouveau pour vous offrir la suite ! Bisous



yc01 26/01/2012 16:57

Superbe histoire,passionnante..., et toujours ton immense talent d'écriture... Je me suis laissé embarquer dans ton récit avec un tel plaisir... Merci Elo et vivement la suite... À très vite...
Bizzz... Yvan

Elo 30/01/2012 17:21



J'espère que mes personnages viendront vite me souffler la suite... Je suis un peu trop agitée en ce moment pour entrendre leur souffle mais ça va venir promis !!!! Bisous