Eternelle douleur

Publié le par Elo

 

 10-sept-(05)-jardin-des-papillons-005

 

J'ai souffert jour et nuit

J'ai souffert toute ma vie

De cet amour si pur

Qui rayonne d'azur

 

Un jour est apparue

La clef tant attendue

Tu la portes dans ton coeur

Gardien de mon bonheur

 

Mais ton coeur est fermé

Mon amour enfermé

Et perdure la douleur

Qui consume mon coeur

 

Je ne t'en blâme pas

Car tu ne savais pas

Tu n'as jamais choisi

D'être l'ange de ma vie

 

Mais aujourd'hui je pleure

Je m'accroche aux couleurs

De tous les autres amours

Que peuvent m'offrir mes jours

 

Cependant nuit et jour

Je regarde cet amour

Hurlant son désespoir

Derrière un froid miroir

 

Et les autres sont là

Je ne me décide pas

Ils sont fades et pastels

A côté de tes ailes

 

signature2011

  

Commenter cet article

Auryne 28/03/2011 07:20


très joli poème pleins d'émotions


Elo 28/03/2011 10:49



Merci beaucoup! Bises



Rose 27/03/2011 21:35


Difficile à supporter quand le miroir de notre amour ne reflète que froideur... et difficile de tourner la page...
Bises
Rose


Elo 27/03/2011 22:43



Oui... surtout difficile de ne pas regarder dans la direction du miroir! ;) Bises



paquerette 27/03/2011 21:20


Eh oui, il est des absences qui sont inconsolables.
On peut se demander quel est cet ange s'il t'a manqué toute ta vie!!
bisous doux


Elo 27/03/2011 22:39



Oh que oui... on peut s'en poser des questions!!! J'ai qq idées mais je n'y répondrais pas ici! ;) Bises



paquerette 27/03/2011 21:06


C'est très joli mais emprunt de nostalgie, je me trompe ?
bisous bonne soirée


Elo 27/03/2011 21:10



nostalgie? Non douleur tout court... il n'y a pas de nostalgie car je la porte depuis tjs!


 



Kiko 27/03/2011 19:20


Il est presque amusant de retrouver cette peine, tous ces maux que tu repeinds à la perfection, j'aurai pu les écrire et tu le sais, mais tu le fais bien mieux que moi... . N'est ce pas ?


Elo 27/03/2011 19:21



Non ça je n'en suis pas si sure!!! Je les écris comme ils sont en moi tu les écris comme ils sont en toi, ils sont différents mais pas moins bien exprimés! Bises