Au revoir à l'enfant qui n'est pas né

Publié le par Elo

2012-janv-14--glaceforest-614.jpg

 

Toi l'enfant qui ne viendra pas

Toi l'enfant pour qui j'étais là

Ta venue est bien impossible

Ma mélancolie indicible

 

Mon corps refusant la tristesse

Somatise toute ma détresse

Retient figé dans la douleur

L'espoir de voir battre ton cœur

 

Toi que je voulais tant voir naître

A qui je consacrais mon être

Je te dis au revoir aujourd'hui

Je ne peux pas t'offrir la vie

 

Triste de ne pas t'avoir connu

Je vais m'ouvrir à l'inconnu

Laver ce manque par mes larmes

Pour que ma vie quitte ce drame

 

La mère que je n'serai jamais

Va maintenant apprendre à s'aimer

A respirer d'autres couleurs

Que celles du deuil et des douleurs

 

Elle découvrira pas à pas

Cette femme qu'elle ne connaît pas

Délaissant les doutes et les peurs

Pour écouter battre son cœur

 

signature2012

Commenter cet article

Yves Lefèvre 06/09/2012 17:47

Difficile de ne pas être toucher au plus profond de soi par un tel cri de douleur . De tout coeur avec toi

la loutre 20/03/2012 13:10

Dans une de ses chansons l'ariste La grande sophie décrit très bien le fait de ne pas avoir d'enfant... Prends soin de toi et de tes ressentis et tu en seras récompensé.

Elo 20/03/2012 14:51



Merci infiniment !!!! bisous



la loutre 20/03/2012 12:42

La force de ton poème me semble t'il se trouve dans le fait que tu décris ta souffrance sans tomber dans l'excès du détail donnant ainsi au lecteur la liberté de l'interprêter avec sa propre
probématique et son vécu comme on peut le voir d'ailleurs au travers de tous les commentaires...
Beaucoup de personnes n'ont pas d'enfants pour des raisons diverses et variées: problèmes biologiques et médicaux,problèmes psychologiques, ou tout simplement qu'elles n'ont pas envie d'en avoir du
fait de leur histoire, ou qu'elles n'ont pas trouvé une compagne ou un compagnon qui leur correspond.
pour en revenir à toi préserve le courage que tu as pour continuer le difficile et lent travail sur toi... Ce travail là qui demande calme, patience et continuité construira le lien entre la petite
fille que tu as été et la femme que tu es devenue et te permettra sans aucun doutes de renaître à toi même et de te libérer...
Devenir et être femme n'est pas dépendant de la maternité. Ce sont 2 choses distinctes me semble t-il...En outre la société véhicule le stéréotype de la maternité heureuse et parfois ce n'est pas
le cas.

Elo 20/03/2012 13:06



MERCi infiniment pour ce commentaire si justement dosé et qui dit tout si bien ! Effectivement la femme que je suis en train de devenir vraiment s'apanouira ailleurs que dans la maternité. C'est
un deuil mais aussi une libération. Révélation d'illusions qui m'ont certainement aveuglée ! Bisous



Minik do 24/02/2012 14:21

Très émouvant.
Je compatis sincèrement.

Elo 03/03/2012 18:36



Merci beaucoup !!!! pas facile à vivre mais un chemin à faire ! bisous



Ondine 22/02/2012 01:32

Ton poème me bouleverse...
Il dit si bien cette douleur de ne pouvoir enfanter
Je fais partie des femmes qui n'auront peut-être jamais cette joie (il est bientôt trop tard pour moi)
Merci Elo
Bisou

Elo 03/03/2012 18:36



Merci de ton com' ! Nous sommes dans le même cas certainementy ou presuqe. pour moi c'est un tout entre ma santé, ma situation perso et mon âge... Une bien triste évidence à accepter. J'espère
que pour toi cela n'est pas trop douloureux ! Bisous